mardi 23 octobre 2012

Beth Ha'ir : Le nouveau musée historique de Tel Aviv

Publié sur le site http://www.un-echo-israel.net le 16 janvier 2010. Par Misha Uzan

Beth Ha'ir tel Aviv
Résidents et visiteurs de Tel Aviv ont eu l’occasion, tout au long de l’année 2009, d’observer et d’admirer le développement de la ville centenaire par des expositions de photos et de films qui jalonnaient toutes les grandes rues, avenues et boulevards. L’année du centenaire s’étant achevée, depuis l’inauguration du 17 décembre, l’ensemble de ces expositions sont disponibles au nouveau musée historique de Tel Aviv, appelé Beth Ha’ir (littéralement la Maison de la Ville). Tous les films, photos, et témoignages recueillis essentiellement auprès de particuliers constituent aujourd’hui le matériau du musée. A l’initiative de la municipalité de Tel Aviv, du Département de la jeunesse et des sports et du comité du centenaire, ceux-ci ont été recueillis auprès des citoyens de la ville. L’objectif avoué est de recomposer l’histoire de la ville par les moyens modernes, qui épousent le développement de la ville : la photo, le cinéma, la télévision, la musique, internet…


Place Bialik  Tel Aviv. CinmathqueLe musée prend place sur le square Bialik qui vient finir la rue du même nom. D’un côté l’avenue Allenby, de l’autre de grands escaliers qui mènent à quelques rues du quartier Dizengoff ; la rue est elle-même parsemée de maisons de style Bauhaus et sur le square, au centre se trouve une grande fontaine et à côté du musée, une médiathèque. C’est donc tout un nouveau centre culturel qui se crée progressivement. Le bâtiment qui accueille le musée a d’ailleurs lui aussi son histoire. A l’origine construit pour être un hôtel, il devient en 1925 la mairie de Tel Aviv, et ce pour 40 ans. Jusqu’au déménagement de la municipalité vers son bâtiment actuel, place Itzhak Rabin, anciennement place des Rois d’Israël. Puis le 17 décembre dernier, dernier événement de l’année du centenaire, le bâtiment, entièrement remis à neuf, inaugure en son sein, le nouveau musée historique de la ville de Tel Aviv. Rénové, bien que fidèle à son image originelle, il illumine encore un peu plus la Rue Bialik de son style Bauhaus moderne, avec sa forme arrondie, ses balcons, ses grandes terrasses. Plus de 15000 photos de l’histoire de Tel-Aviv – Jaffa y sont exposées. On y trouve en outre une photo de ce même bâtiment datant des années 20, d’où l’on peut constater la fidélité de la rénovation. Sur quatre étages, le musée retrace l’histoire de la ville. A l’entrée au rez-de-chaussée ainsi qu’au premier étage, les photos sont exposées par thème. On y retrouve des bâtiments, des rues, des événements majeurs de la ville d’aujourd’hui : la construction du centre Dizengoff, l’édification de la promenade le long de la mer, plus petite à l’époque ; l’ancien zoo de Tel Aviv, aujourd’hui disparu et ses locataires déplacés au Parc Safari de Ramat Gan ; les changements du nord de Tel Aviv autour du fleuve Hayarkon, ceux du boulevard Rothschild, l’un des premiers de la ville, ou de l’avenue Allenby ; parcs, cafés, cinémas, résidents, balcons, les vacances, les fêtes, l’ancien casino-café de luxe Galei Aviv, aujourd’hui disparu ; tout y passe. Au premier étage on entre aussi dans l’ancien bureau du maire de Tel Aviv, décoré de portraits et autres tableaux ou sculptures d’époques. S’y trouve aussi l’ancienne salle de réception, la salle de conférence, le magnifique escalier d’origine au milieu du bâtiment et les magnifiques terrasses et balcons qui donnent une vue sur toute la ville. Six maires de Tel Aviv - Jaffa ont tenu leurs fonctions dans ces bureaux : Meïr Dizengoff, David Bloch, Moshe Shlush (quelques jours seulement), Yisrael Rokach, Haïm Levanon et Mordechaï Namir. Au dernier étage, on peut aussi écouter une quarantaine de chansons qui depuis des décennies ont mis Tel Aviv en musique. Enfin surtout, au sous-sol est aménagé d’une part un grand écran qui diffuse des images de la ville à travers le XXe siècle, et d’autre part des postes d’ordinateurs qui servent d’instruments de recherche pour consulter nombre d’archives sur la ville dans tous les domaines : événements politiques, culturels, musicaux, nationaux, développement des rues et des immeubles, etc. Si la plupart des documents datent des années 20 à 70, l’ensemble des 100 ans de Tel Aviv en image et en musique se trouve au Beth Ha’ir. Le prix d’entrée est très abordable, le musée varié et agréable et recommandé à quiconque voudra faire connaissance avec la ville blanche. Une ville jeune et dynamique, qui en 100 ans est devenu une des grandes places du Moyen-Orient, un nom connu dans le monde et une des plus grandes réalisations des mouvements hébreux et sionistes modernes.

Beth Ha'ir. 2e tage
Beth Ha’ir, 27 rue Bialik
Du lundi au jeudi : 9h-17h
Vendredi : 10h – 14h
Fermé le dimanche.
Tél : 03-724 03 11
Réservation pour visite en groupe : 03-525 45 30 (Miri)

Entrée : 20 NIS.
Entrée pour les étudiants, les soldats, les mineurs : 10 NIS.