samedi 10 novembre 2012

Une société israélienne à la pointe de la lutte contre Alzheimer

Eyal Baror, PDG de Neuronix

La société israélienne Neuronix a développé un dispositif médical pour aider à traiter les patients atteints d'Alzheimer. Son système doit être approuvé par la US Food and Drug Administration fin 2014.

L'appareil, qui combine la stimulation électromagnétique avec la formation sur ordinateur cognitif, a déjà été approuvé pour une utilisation en Europe et dans plusieurs pays d'Asie, ainsi qu'en Israël. A Singapour, il a été approuvé pour l'utilisation d'essais cliniques et la demande d'enregistrement du produit est encore en cours d'évaluation.

"Vous stimulez le cerveau sur le plan biologique, ainsi que sur le plan cognitif," a expliqué Eyal Baror, le PDG de Neuronix à Reuters, estimant que cette double approche a créé des avantages plus durables.


Le dispositif, qui se compose d'une chaise contenant un système électronique et de logiciels dans le dos et une bobine placée à la tête, a été testé sur des patients qui souffrent de démence, d'Alzheimer, mais ne sont pas totalement dépendants.
Le système est également à l'essai à la Harvard Medical School / Beth Israel Deaconess Medical Center. Les patients sont traités pendant une heure par jour, et cinq jours par semaine pendant six semaines.

Selon Alvaro Pascual-Leone, directeur du centre de l'hôpital Berenson-Allen pour la stimulation cérébrale ou la stimulation magnétique trans-crânienne, l'appareil implique un très faible courant appliqué à une partie spécifique du cerveau, et est approuvé par la FDA pour le traitement d'une variété de maux et d'applications de diagnostic.

Environ 20% des patients souffrent de légers maux de tête, mais il n'y a pas d'effets négatifs à long terme, selon lui.

Pascual-Leone, chercheur principal de cette étude à Harvard, a déclaré que sur 12 des patients de l'étude, six ont reçu un traitement réel et tous ont montré une amélioration cognitive. Leur amélioration est nettement supérieure à la moyenne observée chez les patients prenant juste des médicaments, a-t-il souligné.

Les résultats de l'étude seront soumis pour publication dans les prochaines semaines, et une étude de suivi sur 30 patients est en cours.

Neuronix a reçu une approbation européenne il y a quelques mois et connaît des installations au Royaume-Uni et en Allemagne. En Israël, une dizaine de patients sont traités par le dispositif.
Les essais américains sont attendus jusqu'à la fin de 2013.
Neuronix exécute également un traitement en Israël pour prévoir Alzheimer.
La société devrait vendre une demi-douzaine de systèmes dans la seconde moitié de l'année 2012 et trois douzaines en 2013. En Israël, le traitement coûte 6000 $.
"Notre objectif pour devenir rentable est de pénétrer le marché américain vers 2015", a déclaré Baror.
Neuronix a soulevé 8 millions de dollars grâce à des particuliers et des subventions du Bureau scientifique en chef en Israël mais cherche aujourd'hui à soulever plus d'argent pour lutter contre Alzheimer.

Avec Reuters et Israël Hayom

Misha Uzan - Israël Tarbout