mercredi 31 octobre 2012

Idan Amdi, la nouvelle variété israélienne

Idan Amdi

Star de Kochav Nolad, l'équivalent de la Nouvelle Star en Israël, Idan Amdi enchaîne les disques d'or et de platine. Malgré sa défaite face à la chanteuse Diana Golbi, dans la huitième saison de l'émission, son premier album a connu un vif succès, notamment grâce à la chanson Keev shel lohamim, La douleur des combattants, répétée en boucle sur les stations de radio. C'est ainsi qu'il a remporté le titre de révélation de l'année en Israël.

Il y a deux semaines il a sorti son 2e album et sa chanson "Nigmar" se classe déjà au top des chansons les plus diffusées à la radio.

Si Idan Amdi semble toucher le public, ce n'est pas seulement parce qu'il a de belles chansons. Nombre de ses chansons racontent l'armée. Des histoires qui peuvent toucher nombre de jeunes Israéliens.


"Je ne suis pas né musicien" affirme Idan Amdi, qui dit avoir beaucoup appris depuis Kochav Nolad. Et d'ajouter : "J'ai beaucoup d'affection pour les pionniers de la musique israélienne, par exemple, Ehud Banai et Barry Sakharov. Côté oriental j'aime Amir Benayoun, ce serait un rêve de travailler avec lui."

Le mois prochain, Idan Amdi tiendra trois concerts à Zappa (les 14 et 17 Novembre, et le 4 Décembre) et dans chacun d'eux, il accueillera ou bien Nathan Goshen ou Shaï Gabso ou Erez Lev Ari. Trois amis musicaux d'Idan et trois artistes de la nouvelle variété israélienne. Un marché très surchargé.




(Source : Israel Hayom).