lundi 4 mars 2013

L'héritage d'Ofra Haza


13 ans après la mort de la chanteuse et actrice Ofra Haza, connue internationalement et l’une des grandes représentantes mondiales de la musique israéliennes, ses frères sont parvenus à un compromis avec son défunt mari Doron Ashkenazi et ses enfants sur la question de la division de son héritage.

L’entente de règlement a été présentée au tribunal du district de Tel-Aviv et publié pour la première fois sur Aroutz 2 la semaine dernière.

13 ans après sa mort a eu lieu également une cérémonie en souvenir d’Ofra, morte subitement en février 2000, à l’âge de 42 ans.

Le gérant de l’héritage d’Ofra Haza, l’avocat Joseph Hershkowitz a déclaré qu’il "espèr[ait] que désormais le nom [de la chanteuse] serait attaché seulement à des choses positivess et non pas à des conflits familiaux."

Yair Haza, le frère d’Ofra, a confirmé que les parties sont parvenues à un accord et a déclaré : "Nous voulons en finir avec cette phase et profiter de cette occasion pour souligner que nous sommes arrivés à la fin de la procédure.

"Nous sommes heureux de cette décision, mais c’est une honte pour l’Etat d’Israël que cela ait pris 13 ans. Jusqu’à ce jour, j’avais perdu foi dans le système judiciaire, et aujourd’hui, la Cour a rétabli l’honneur de l’Etat d’Israël avec trois juges justes et réalistes. Je demande à présent à toutes les personnes qui ont connu Ofrah de la laisser à présent reposer en paix avec sa famille."

C’est néanmoins l’occasion pour nous de redécouvrir l’une de ses plus belles chansons.







Misha Uzan - JForum / Correspondant spécial en Israël