lundi 4 mars 2013

La diplomatie du Shawarma


Israël a mis en place la semaine dernière un événement particulier pour marquer ses 50 ans de relations avec le Kenya.


Le chef israélien Omer Miller, du restaurant Shoulkhan à Tel-Aviv, s’est envolé au Kenya pour préparer des plats israéliens, en particulier de juteux shawarmas, le plat préféré des Israéliens, avec du Houmous, de la pita et des biscuits pour le des sert.

L’événement s’est tenu à l’ambassade d’Israël. Les membres du personnel de l’ambassade ont servi la nourriture à des enfants kenyans, dont la plupart sont des orphelins issus de milieux violents, le tout orchestré par son excellence l’Ambassadeur Gil Haskel et son épouse, Dalit.

L’événement faisait partie d’une série de festivités mettant l’accent sur la responsabilité sociale de l’ambassade envers les communautés défavorisées. Il s’agit de l’une des nombreuses activités de l’ambassade prévues cette année, pour marquer les 50 ans des relations d’Israël avec le Kenya.
Le percussionniste et compositeur Gilad Dobrecky, a accompagné les repas. Puis le personnel de l’ambassade a distribué des t-shirts pour les enfants portant un logo sur lequel était écrit "50 ans de relations entre Israël et le Kenya", et ont reçu des trousses contenant des instruments d’écriture personnels pour leurs études à l’orphelinat.

Le Ministère des Affaires étrangères d’Israël a décrit le Kenya comme l’un des "pays amicaux avec Israël en Afrique et dans le monde entier." Une série d’événements humanitaires seront tenus par Israël au Kenya cette année, et en décembre prochain l’ambassade procédera à une reconstitution de la pose de la première pierre de l’ambassade d’Israël à Nairobi en 1963.

Néanmoins, dans le même temps, le ministère israélien des Affaires étrangères envisage d’évacuer les diplomates et leurs familles qui sont à Nairobi, dans les prochains jours, par crainte de violentes émeutes suite aux élections dans le pays. Une source au sein du ministère des Affaires étrangères a indiqué au journal israélien Israël Hayom qu’il s’agissait d’une simple mesure de précaution à la lumière de ce qui s’est produit lors des précédentes élections, et que d’autres missions occidentales font la même chose. Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a également émis un avertissement appelant les Israéliens à réfléchir à deux fois avant de visiter le Kenya à la lumière des tensions dans le pays.

Misha Uzan - JForum - Correspondant spécial en Israël