mercredi 2 janvier 2013

En Israël on préfère les grosses


L'information ne cesse de tourner depuis hier dans les médias, intrigués par l'entrée en vigueur le 1er janvier 2013 d'une loi qui interdit aux mannequins hommes et femmes jugés trop maigres de défiler ou d'apparaître dans les publicités israéliennes.

C'est la grande loi contre l'anorexie.

Le monde du mannequinat pourrait évoluer grâce à Israël : les mannequins hommes et femmes dont l’indice de masse corporelle est inférieur à 18,5 n’auront plus le droit de défiler en Israël ou d'apparaître dans les publicités.
Après des années de débat dans de nombreux pays, Israël est le premier pays à prendre de véritables mesures avec une nouvelle loi contre l'anorexie : ceux qui publieront des photos de mannequins anorexiques, ou qui les feront défiler sur des podiums seront passibles d’une amende.

Lital Rozensweig
Espérons au moins que Lital Rozensweig, une de mes mannequins préférées qui fait surtout aujourd'hui des rôles dans des séries télévisées, des émissions sur la chaîne israélienne pour enfants et quelques photos dans les magazines, a un indice corporel supérieur à 18.5, car ça me ferait beaucoup de peine de ne plus la voir à la télé ou dans les magazines. A priori le danger est écarté.


Mais les mannequins seront donc désormais sérieusement contrôlés: ils devront produire un rapport médical de moins de trois mois pour chaque shooting afin de prouver que leur indice de masse corporelle n’est pas inférieur à 18,5.

Autre changement apporté par cette nouvelle loi: il devra être indiqué sur les photos retouchées par Photoshop qu'un logiciel de retouche a été utilisé.

D’après le Jerusalem Post en effet, chaque année en Israël, 1.500 jeunes adultes ou adolescents sont victimes de pathologies anorexiques ou boulimiques, et 5% d'entre eux en meurent.
Bar Rafaeli
Moran Atias
Mais ce que n'ont pas dit tous les médias, c'est qu'en Israël on préfère les grosses. Du moins les belles femmes bien en chair. Certes Bar Rafaeli ou Moran Atias cultivent les fines jambes et la taille fine, mais elles n'ont pas non plus la peau sur les os.


Yaël Bar Zohar

Et que dire de la plus belle blonde du petit écran : Yaël Bar Zohar ...
Son charme n'est certainement pas dans sa minceur, bien au contraire. Depuis son mariage avec Guy Zo Eretz et ses deux enfants, ses atouts sont ailleurs.
Ils n'ont pas indiqué non plus qu'Israël était le pays où l'on n'a pas honte d'avoir un peu (ou même beaucoup) de graisse qui déborde du pantalon ou sous le tee-shirt.
Euphoria
Une récente série israélienne diffusée sur le câble de la compagnie Hot, qui traite d'une bande d'adolescents qui se livre à l'hédonisme le plus total, Euphoria, n'a pas hésité à raconter l'histoire d'une jeune gamine vraiment bien en chair qui cherche par tous les moyens à connaître sa première relation sexuelle. Son but est si vite atteint qu'elle connaîtra au contraire d'autres problèmes.

Israël n'est pas seulement le premier Etat à faire entrer en vigueur une loi contre l'anorexie, c'est surtout le premier Etat à avoir appris à mettre en valeur la graisse. Et les deux sont sans doute liés.