mercredi 16 janvier 2013

Migdal : la synagogue de Jésus

Par Mylène Sebbah pour Israëlinfos


Une équipe d'archéologues de l'Autorité israélienne des Antiquités a mis à jour, dans un petit village de Galilée fréquenté par Jésus et ses disciples, une ancienne synagogue avec des caractéristiques tout à fait uniques.

La synagogue a été mise à jour en 2009 sur le site de Migdal (connu dans le Nouveau Testament sous le nom de Magdala), qui se trouve juste au nord de Tibériade, sur les rives du lac de Tibériade. 
Elle est étonnamment bien conservée et davantage décorée et ornée que la plupart des autres synagogues du premier siècle retrouvées dans la région.

À l'époque de Jésus, Magdala, était un village de pêcheurs en plein essor; nombreux parmi ses disciples y demeuraient, ainsi que Marie-Madeleine (littéralement Marie de Magdala). 
Les Évangiles mentionnent que Jésus "y a passé beaucoup de temps".
Pour l'archéologue Dina Gorni, cette découverte est "une sorte de miracle....". 

En effet, les fouilles n'avaient pas de but particulier si ce n'est précéder de façon règlementaire à des vérifications pour un projet de construction.
Gorni et son équipe ont dégagé d'emblée une grande table en pierre aux sculptures complexes qui pouvait être un autel. 

Peu à peu, depuis trois ans, ils ont mis à jour l'ensemble du site. 
Ce qui rend cette synagogue unique, c'est son positionnement, sa taille et son ornementation. Elle est en effet de petite taille et ne pouvait certainement pas accueillir plus de 120 personnes alors que la population de Magdala était à l'époque de plusieurs milliers d'habitants. 

Par ailleurs, elle est située à la périphérie de ce qui était alors les limites de la ville alors que les synagogues sont en général au centre des localités. 
Enfin, elle arbore des ornements riches (tels qu'un autel sculpté par exemple) qui ne sont pas l'apanage des synagogues de cette époque, dans cette région.

Tout semble indiquer que cette synagogue était en fonctionnement en même temps que le second Temple de Jérusalem mais son caractère et sa situation particulière indiquent qu'elle appartenait très certainement à un groupe différent ou séparé de la communauté hébraïque de ces temps-là, une petite "secte" par exemple qui accordait une grande valeur à sa vie communautaire spirituelle.

L'idée est donc lancée. 
Sans en avoir pour l'instant la certitude, les experts désignent cette synagogue comme ayant été probablement l'un des - sinon le premier - lieu établi du culte "juif messianique", c'est-à-dire de Jésus et ses disciples, avant même la fondation du christianisme.
Dina Gorni et ses collègues en sont à peu près sûrs : Jésus aurait enseigné dans cette synagogue.