dimanche 24 février 2013

Street Connec Sion : La rue Ussishkin




On ne saurait finir d'aborder les Amants de Sion et la place qu'ils occupent par leur nom dans les rues de Tel Aviv sans mentionner Menachem Ussishkin.

Menachem Ussishkin
Né à Dubrovna (actuelle Biélorussie et ancienne Russie Tsariste) le 16 août 1863, c'est en effet l'un des fondateurs du mouvement Bilou, la branche moscovite de Hibbat Tzion (ou Hovevei Zion). Il rejoignit également le mouvement Bnei Moshé du penseur Ahad Ha'am. Mais son rôle dans l'Organisation sioniste dépassa le simple cercle des mouvements sionistes et, la géographie rejoignant toujours l'histoire à Tel Aviv, c'est peut-être aussi pour cela que la rue Ussishkin n'est pas située près de celles des fondateurs que sont Leon Pinsker et Moshe Lilienblum (respectivement président et premier secrétaire).

Plutôt qu'au centre de Tel Aviv, la rue Ussishkin est en effet située au nord de la ville, au bord du fleuve Yarkon. Située entre Ha Ta'arucha et Ibn Gvirol, elle longe les bords du Yarkon, un espace vert, calme, reposant, et souvent luxueux. La rue Ussishkin est l'un des meilleurs endroits de la ville pour habiter.

Tel Aviv rend ainsi hommage à celui qui devint très vite l'un des leaders de l'Organisation sioniste toute entière. En 1921 en effet, il accéda au poste de président de la direction de l'Organisation sioniste mondiale avant de perdre son poste en 1923 suite à un désaccord avec Weizmann et de devenir la même année le dirigeant du Fonds national juif, le célèbre KKL, qu'il dirigea jusqu'à sa mort en 1941, tout en dirigeant de 1935 à 1941 le comité exécutif de l'Organisation sioniste mondial. Fermement opposé à la proposition britannique d'implantation juive en Ouganda (actuel Kenya), Menachem Ussishkin fut, à la direction du KKL, un meneur du sionisme pratique, celui qui prône l'implantation humaine et agricole en Terre d'Israël. On lui doit des acquisitions foncières importantes dans le Hefer et dans la vallée de Jezréel comme Beit She'an. Néanmoins, ingénieur et grand érudit, il n'en fut pas moins un grand homme de diplomatie.

Diplômé de l'école polytechnique de Moscou, il fut aussi l'un des fondateurs de l'association des enseignants d'Eretz Israël, avec Weizmann un grand défenseur de l'université hébraïque de Jérusalem et du Technion de Haïfa, mais également l'un des grands représentants sionistes à travers le monde. En 1919 il prononça un discours majestueux à Paris, à la Conférence sur la Paix, sur les droits des Juifs en tant que peuple et en 1921 par exemple, il était aussi auprès d'Einstein et de Weizmann aux Etats-Unis pour défendre la même idée.

Menachel Ussishkin (à gauche) avec Weizmann à sa droite et Einstein (au centre)

Et comme d'autres avant lui, Menachem Ussishkin fut un grand promoteur de la langue hébraïque. On mesure mal aujourd'hui à quel point il n'était pas évident aux hommes de l'époque que l'hébreu primerait sur la terre d'Israël. C'est grâce à des hommes comme Ussishkin et à leurs écrits que l'hébreu s'est forgé.
De nombreuses villes comportent aujourd'hui des rues Ussishkin et le kibboutz Kfar-Ménahem est nommé en son hommage. A noter qu'il est aussi le grand-père de l'archéologue israélien David Ussishkin.
Mais surtout, dans la culture urbaine de Tel Aviv, le nom d'Ussishkin reste attaché au basket-ball. Car c'est dans la rue Ussishkin que se trouvait le stade de l'Hapoel Tel Aviv. Et après sa destruction, le nouveau club a été nommé du nom d'Hapoel Ussishkin Tel Aviv.