lundi 11 mars 2013

Moran Mazor représentera Israël à l'Eurovision


Après une sélection télévisée en direct, divisée en plusieurs émissions, c’est la chanteuse Moran Mazor qui a décroché le droit de représenter Israël au prochain Concours de l’Eurovision. Il lui faudra bien entendu passer d’abord la demi-finale, qui aura lieu le 16 mai, avant de pouvoir accéder à la célèbre émission du samedi suivant, à Malmö en Suède, retransmis dans toute l’Europe et bien au-delà. L’an dernier, Israël avait été éliminé en demi-finale.


Elle représentera donc Israël avec la chanson "Rak Bishvilo" (Juste pour lui) que nous vous proposons d’écouter ci-dessous.


Mazor a remporté la compétition avec 104 points. En deuxième position, le public israélien a choisi Ron Weinreich avec 95 points pui Meital da Razon et Asi Tal arrivés ex aequo en troisième position avec 87 points.


L’Eurovision a pris depuis quelques années en Israël une place comparable à celle qu’a l’émission dans la plupart des pays qui y participent et Moran Mazor s’est déclaré très fière de représenter son pays. La chanson de Moran est en hébreu, mais on sait que nombreux sont ceux qui chantent au moins partiellement en anglais à l’Eurovision. Moran Mazor a déclaré qu’à ce stade, il n’y a toujours pas eu de discussions sur d’éventuelles modifications telles que l’ajout d’un paragraphe en anglais.

L’émission israélienne de présélection à l’Eurovision a toutefois fait polémique. Les candidats ont été sélectionnés d’une part par des juges professionnels et d’autre part par le vote du public. C’est ce dernier qui a fait la différence pour Moran Mazor.

Néanmoins juste avant la finale, Kathleen Reiter, sans doute la chanteuse favorite, a décidé de ne pas participer à la finale de préselection en raison d’un désaccord sur le comité des juges. Les producteurs de Kathleen et d’autres chanteurs ont en effet affirmé que les juges entretenaient des relations de longue date avec certains des chanteurs et ne respectaient pas l’objectivité nécessaire d’un jury.
On pourrait dire qu’une fois de plus, rien ne se passe tout à fait normalement en Israël. On peut saluer néanmoins la victoire de Moran Mazor, préférée du public. Elle aura la dure charge de faire oublier tous ces conflits, au mois de mai en Suède.

Misha Uzan - JForum / Correspondant spécial en Israël